PORTES COUPE-FEU :

Vente, installation & entretien



Lors d’un incendie, les portes coupe-feu permettent de retarder la propagation des flammes et des fumées et ainsi sauvegarder des vies et des biens. Généralement, elles sont installées dans des lieux de passage et restent ouvertes grâce à un système magnétique. En cas d’alerte, soit par la détection anormale de fumées, soit par le déclenchement d’un boîtier d’alarme, le système aimanté retenant les portes coupe-feu ouvertes s’éteint et les portes se referment automatiquement.

Cette séparation du bâtiment en plusieurs zones, appelée compartimentage, ralentit la progression du feu et laisse le temps aux personnes de sortir du bâtiment, en suivant le plan d’évacuation préalablement établi.
Le système coupe-feu, en plus de protéger de l’incendie, doit également posséder une bonne étanchéité aux fumées froides, ainsi qu’une excellente isolation thermique, pour permettre aux secours d’intervenir dans une relative sécurité.



5 fonctions principales de la porte coupe-feu :

  • Empêcher la propagation du feu au compartiment adjacent (Compartimenter la charge calorifique du bâtiment afin de maintenir l'incendie à un niveau contrôlable)
  • Permettre l'évacuation des personnes par des circulations à l’abri de la chaleur (brûlure) et des fumées froides (nées de combustions incomplètes en début d'incendie, elles sont hautement toxiques et mortelles), et sont à l’origine des 90% des décès par des intoxications.
  • Créer un refuge temporaire par l’utilisation d’un compartiment adjacent étanche thermiquement.
  • Favoriser l'intervention des pompiers et des secours (stabilité au feu et étanchéité aux fumées des parois)
  • Préserver la population environnante de toute intoxication (sites ICPE - Installations classées pour la protection de l'environnement)


Vérifications périodiques :

A intervalles réguliers, des opérations de vérification doivent permettre de s'assurer de l'état réel de l'installation.

La vérification de l'état réel de l'installation est du ressort exclusif du constructeur-installateur certifié APSAD ou d'un organisme vérificateur certifié APSAD.

Opérations

Les vérifications périodiques comprennent les opérations suivantes :

  • Examen des documents d'exploitation
    • Dossier technique
    • Registre de contrôle
  • Inspection visuelle de l'installation
    • Etat de l'huisserie et du (des) vantail (vantaux);
    • Etat du rail de suspension, des galets et des fixations (dans le cas des portes coulissantes), des paumelles (dans le cas des portes pivotantes);
    • Etat des systèmes de détection;
    • Etat des systèmes de maintien en position d'ouverture.
  • Vérification fonctionnelle de l'installation
    • le fonctionnement des portes coupe-feu, avec réglage de fermeture;
    • la vérification de l’état des différents éléments constitutifs (panneaux et calfeutrements);
    • les nettoyages et graissages;
    • les essais des organes de commande sensibles aux manifestations d’incendie;
    • l’établissement d’un rapport relatif aux anomalies qui auraient pu être décelées.
    • Vérification de l’état mécanique (corrosion, chocs éventuels, serrage..) des pièces suivantes: pivot, roulement, ferme-porte et bras, serrures, sélecteurs de vantaux...
    • Vérification du système de détection et de déclenchement
    • Vérification la présence et l’état des liaisons électriques et détecteurs et des déclencheurs.
    • Test de fonctionnement par détection et déclenchement automatique.

Fréquence

Les vérifications périodiques sont effectuées, obligatoirement, au moins une fois par an.

Il est à noter que les vérifications périodiques des installations de détection automatique conformes à la règle APSAD R7 ont lieu tous les 6 mois. Il est souhaitable qu'il en soit de même pour les autres installations de détection ou de détecteurs autonomes déclencheurs.

Cf, ci-dessous extrait « Règlement de Sécurité » dans les Etablissements Recevant du Public - Arrêté du 25 juin 1980 :
Article DF 8 Vérifications techniques §2 : " La périodicité des visites est de un an. " Les vérifications concernent le fonctionnement des dispositifs de commandes, des ouvrants, des transmissions, la fermeture des éléments mobiles de compartimentage, les mesures de pression, de débit et de vitesse. »



Remplacement des ferme-portes et barres anti-panique :

Le livre de consignes de sécurité (fascicule spécial) du ministère de la Construction stipule qu’il faut : « s’assurer que les portes coupe-feu et pare-flammes doivent être en place et en bon état et que rien ne doit s’opposer à leur fermeture ; veiller à ce que les ferme-porte automatiques équipant ces dispositifs soient constamment maintenus en parfait état de fonctionnement ».


Ferme-portes

Le ferme-porte, communément appelé « groom » selon une marque déposée, est une installation mécanique servant à fermer automatiquement une porte.

Les ferme-portes pour utilisation sur les portes coupe-feu et/ou étanches aux fumées doivent posséder des qualités complémentaires afin de contribuer efficacement à satisfaire aux Exigences Essentielles de sécurité en cas d'incendie, soit indépendamment, soit en tant que partie d'un bloc-porte complet.


Barres anti-panique

Les Fermetures antipanique sont conçues pour être utilisées dans une situation d'urgence et/ou de panique. Les exigences de performance de cette norme ont pour but principal de permettre une évacuation sûre et efficace par une porte avec un minimum d'effort et sans connaissance préalable de la fermeture. La priorité est donnée à la facilité d'ouverture par toute personne,notamment les enfants, les personnes âgées, les handicapés.